02 mars 2011

Des tarifications moins injustes sont possibles !

Prenons l’exemple de la communauté de communes du pays de Charlieu (16 communes dans la Loire, 17 843 habitants avec 6,6% d’habitat collectif).

Depuis 2009, la collectivité est passée à la redevance incitative. 70% du montant de la redevance est constitué pour moitié d’abonnement fixe et pour moitié d’une part liée au nombre d’habitants du logement. Les 30% restants sont composés d’une part incompressible de 12 présentations par an de poubelles «résiduelles» à laquelle s’ajoutent les présentations supplémentaires (les bacs sont équipés de puces, nul n'est parfait !).

Une personne seule (bac de 80 litres) paiera 116 euros par an pour 12 levées et 1,39 € par levées supplémentaires. Soit le coût du litre de déchets = 12 centimes.

Une famille de 4 personnes (180 litres) paiera 226 euros avec 3,13 € par levée supplémentaire. Soit le coût du litre de déchets = 10 centimes.

La taxe incitative n'est sûrement pas la bonne solution. Cependant, des collectivités arrivent a minima à établir une tarification moins injuste que ce qui a été décidé par la CCPA. Mais peut-être que l'exemple de Charlieu ne permettrait pas de financer le projet OVADE....

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont modérés, pour maintenir un débat constructif. la modération peut prendre une journée, ne pas s'en offusquer !!