21 décembre 2010

Des élus "mis devant le fait accompli"

Lu dans le Progrès du 19/12 :





nous faisons deux remarques :


"Des élus mis devant le fait accompli". Cette seule idée a de quoi faire frémir. Il est temps de demander des comptes ; utilisez pour cela la lettre-type disponible dans la partie "boite à outils" du site.

"Ce système n'est pas fait pour emmerder les gens".  Et bien c'est raté. De plus, ce système n'a pour seul objectif que d'éviter aux délégués de réfléchir, de construire une vraie politique de gestion des déchets intégrant tous les acteurs de la filière. Plastic'omnium arrivant avec une solution toute pensée, toute prête et toute rentable... comment résister ? Cette taxe, elle est faite pour éviter à la CCPA de "s'emmerder". (désolé pour le vocabulaire, c'est celui qui a cours à la CCPA).



Dès le début de l'année, 
si une vraie concertation n'est pas instaurée,  
les emmerdeurs vont changer de camp.



5 commentaires:

  1. Anonyme21.12.10

    Vivement le compte-rendu du conseil !
    MDR

    RépondreSupprimer
  2. Anonyme6.1.11

    Intervention sur le site de la ccpa
    Quelques questions sur la poubelle fiscale : En quoi cette nouvelle taxe est-elle ÉQUITABLE ? Comment allez-vous assurer l’égalité de traitement entre les habitants des logements collectifs et les habitants des logements individuels ? Où est donc l’équité pour les familles nombreuses qui seront taxées fatalement plus sur leurs poubelles alors qu’elles payent déjà plus de TVA en raison de leur consommation ? Est ce raisonnable de centraliser et transporter sur tout le département 90 000 tonnes annuelles de déchets ménagers et 15 000 tonnes de déchets verts ? Combien de m3 de gazoles polluants consommés par an pour ces transports ? 57 millions d’€ pour construire un prototype d’usine à gaz, pourquoi faire et avec combien d’avenants et combien de retard ? Quelles sont les solutions de repli en cas de défaillances de cette usine et à quel coût ? Qui va payer pour ramasser les sacs poubelle orphelins ? Quand allez-vous arrêter de considérer les contribuables comme justes bons à payer pour vos caprices ? MERCI de reconnaître que vous n’avez pas demandé l’avis des habitants pour nous engager sur des systèmes aussi dispendieux que polluants. A vous lire, Facon jf LAGNIEU

    RépondreSupprimer
  3. Anonyme10.1.11

    ARTICLE du Progrès 4/01/2011
    La future « redevance incitative », imaginée par la communauté de communes de la Plaine de l’Ain pour l’enlèvement des ordures ménagères, fait déjà grincer les dents des commerçants. Selon les premières estimations qui leur ont été communiquées, certains artisans, dont l’activité favorise les poubelles bien remplies, devront payer 2 à 2,5 fois plus cher leur facture annuelle. De quoi exaspérer Gilles Caillault, restaurateur à Marcilleux : « Moi, je joue déjà le jeu du tri sélectif. Pour quel résultat ? Une surtaxe ? » Plusieurs artisans des environs de Lagnieu en sont convaincus, face à cette forte augmentation du coût du service, les « décharges sauvages » vont se multiplier et les uns iront se débarrasser de leurs détritus dans les poubelles de leurs voisins.

    En attendant, la phase d’enquête du dispositif se poursuit. Ensuite, de juillet 2011 à juin 2012, il sera testé grandeur nature, avec deux factures semestrielles détaillées. Pour que particuliers et professionnels puissent éventuellement revoir la taille de leur conteneur ou la fréquence des levées.

    Tiens, tiens et maintenant commerçants et artisans font aussi leurs comptes. La question qui vient à l'esprit c'est : mais à qui donc profite cette taxe ??

    RépondreSupprimer
  4. Anonyme2.2.11

    La taxe actuelle basée sur la valeur locative du logement (valeur estimée en fonction du marché locatif en 1970, on croit rêver !!!) est absurde. Vouloir instaurer une taxe qui tienne compte du volume des déchets produits par chacun parait être un bonne idée. Mais il ne faut pas en profiter pour fixer des tarifs trop élevés...
    La taxe devrait tenir compte non seulement du volume du bac et du nombre de levées mais aussi du revenu fiscal...

    RépondreSupprimer
  5. BERNIE2.2.11

    Le restaurateur cité ci-dessus paie actuellement 151€ par an pour un bac de 240 litres ramassé 2 fois par semaine (voir l'article du Progrès).
    Moi j'habite une maison individuelle à Ambérieu et nous sommes 4 personnes, je paye 153€ pour un bac de 120 litres ramassé une SEULE fois par semaine.
    Un même prix pour un volume quadruple : cela montre bien que la taxe actuelle (la TEOM) est injuste et absurde...ce qui ne veut pas dire que la taxe incitative proposée soit parfaite...

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont modérés, pour maintenir un débat constructif. la modération peut prendre une journée, ne pas s'en offusquer !!